sur le port

Publié le par ABABORDTOUTE

sur le port

Gros titre dans "Le télégramme" d'aujourd'hui !

La commission "port" d'ABT a en effet rencontré la presse ce mardi 28, pour exposer le résultat de ces travaux

Ce dossier avait été présenté et discuté à l'AG d'ABT du 16 avril, qui a approuvé le rapport et programmé une conférence de presse. Nous n'en avions pas fait état car les membres de la commission préférait que ce sujet soit abordé avec la presse avant sa diffusion publique.

On lira ci dessous les articles du Télégramme (demain la suite... ) et la présentation in extenso du dossier en question.

Les autres sujets abordés durant l'AG seront déposés dans les jours qui viennent .

sur le port
sur le port

Concarneau - Port de pêche : un avenir durable !

rapport de la commission "PORT" d'ABT

Introduction

Durant la campagne des municipales de 2014, l'équipe d'ABT a fait un certain nombre de propositions. Concernant l'aménagement du Port de pêche, contrairement à certains, nous pensons que « l'avenir de la ville passe par l'avenir du port » et nous ajoutons : « l'avenir du port de pêche ».

La filière pêche représente 135 entreprises à Concarneau (source CCI : janvier 2015). La perte récente du dernier armement semi-industriel (DHELLEMES) autorise certains, localement, à enterrer le port de pêche.

C'est une erreur manifeste d'appréciation qui compromet l'avenir de la Ville de Concarneau-Port de Pêche.

C'est pourquoi nous contestons formellement les choix d'aménagement portuaire, défendus actuellement par la CCI, le Conseil Général et la ville de Concarneau.

Postulat de départ

Le Conseil Général, propriétaire du Port, doit garder sa maîtrise de puissance publique sur les espaces portuaires (terre-pleins, immobilier, espace maritime). Et rappeler constamment que la CCI n'est que le délégataire de gestion.

La commission « mer » d'ABT propose trois orientations :

  1. définir, avec précision, les espaces affectés aux différentes activités portuaires : pêche, réparation navale, plaisance

  2. revoir les modalités de gestion de l'espace portuaire

  3. préparer l'avenir du Port

1° définir les espaces affectés aux différentes activités du Port

  • La construction et la réparation navales (terre pleins, quais, bâtiments) . L'ensemble des espaces de la rive gauche et de la rive droite jusqu'au Quai Pétrolier inclus est réservé à cette activité ainsi qu'à l'avitaillement des navires. Le Quai des Seychelles doit être aménagé pour accueillir des PME dans des ateliers relais (projet des riverains 2005!)
  • la Pêche : le Quai Est et le bâtiment de la Criée doivent être entièrement maintenus dans leurs fonctions « pêche », car personne ne peut prédire l'avenir du secteur pêche dans les 10 prochaines années (sauf si l'on s'attache délibérément à le détruire comme cela est le cas actuellement). Dans l'attente de temps meilleurs pour la pêche, on peut imaginer d'affecter une partie du bâtiment actuel de la Criée à une activité « Port à sec » bord à qua
  • la Plaisance : l'activité de la plaisance professionnelle a sa place dans l'arrière Port, dans des espaces à définir en concertation avec les professionnels eux mêmes.

2° Revoir les modalités de gestion du Port

  • Le mode de gestion : Il est clair que la gestion CCI n'est pas à la hauteur des enjeux. À l'exemple de Lorient (en 1992), il est temps que les élus départementaux et communaux prennent leurs responsabilités

    ABT propose la création d'une SEM (Société d’Économie Mixte) d'exploitation qui pourrait prendre la forme d'une SSPL ( Société de Service Public Local) pour en finir avec « l'inertie terrible » de la CCI, que ce soit dans le fonctionnement quotidien ou dans l'investissement.

  • La remise en ordre : on constate actuellement : un défaut d'entretien des espaces et des bâtiments du Port, une absence d'investissements matériels (chariots, grues, remorqueurs), la modernisation du Slipway a dix ans de retard !

  • Créer une dynamique d'union : dans l'Europe d'aujourd'hui, il faut une taille critique pour se faire entendre.

    C'est pourquoi nous proposons la création d'un PÔLE MER BRETAGNE SUD ( PMBS) fédérant les sites portuaires de Penmarc'h à Lorient, et concernant la construction et réparation navales, la pêche, la plaisance.

3° Préparer l'avenir

  • Valorisation de la pêche côtière :

    Mettre en place, dans la Criée un système de brumisation de la langoustine, des viviers à crustacés et à poissons à haute valeur ajoutée

    Adapter les moyens de transports à l'expédition d'espèces vivantes vers les lieux de grande consommation

    favoriser le service à la demande pour les pêcheurs : distribution d'eau propre, carburants, mise à disposition d'installations telles que grues, frigos etc .

  • Préserver les espaces portuaires (terre pleins) pour accueillir les nouvelles industries : par ex énergies marines renouvelables

    Conforter les activités nouvelles de la construction navale.

  • Créer un environnement culturel d'avenir :

    Aménagements destinés à l'accueil des jeunes chercheurs du CNRS et eds marins en formation au CEFCM

    Création de filières universitaires type BTS « froid » ou BTS « pêche et environnement » comme à Boulogne s/mer.

    Mise en place d'une commission « développement d'avenir » au sein du Conseil Portuaire

Conclusion

L'avenir du Port de Concarneau est l'affaire de tous les Concarnois.

Le Port en centre Ville est un atout majeur pour le développement ds jeunes et des moins jeunes. Les pertes d'emploi, très importantes ces dernières années, ne doivent pas nous faire douter de l'avenir de notre Port, comme poumon économique de notre Ville et de notre Région. Les principales places portuaires (Lorient, Le Guilvinec, Boulogne) se mobilisent pour créer ces emplois, impératif d'un avenir dynamique.

ABT, par ses propositions, à discuter, veut participer à sa manière, aux choix qui décident de notre avenir commun. Et cela, n'est pas l'affaire des spécialistes, mais de tous les citoyens.

Publié dans Vie de l'association

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article