gare SNCF

Publié le par ABABORDTOUTE

Voici deux réactions transmises par Philippe et Christian suite à l'annonce de la fermeture du guichet SNCF de Concarneau. Ainsi qu'un petit constat fait par Dominique

Philippe écrit :

Nous apprenons la suppression prochaine du guichet SNCF de la gare de Concarneau. On continue ainsi, avec la bénédiction de la municipalité, de détruire les services publics de proximité.

Encore une fois, la funeste volonté des pouvoirs publics y compris socialistes de rentabiliser à tout prix la SNCF, conduit à la disparition des lignes non "rentables" au sens capitaliste du terme (quid de la ligne Quimper Brest) à la disparition des petites gares mêmes sur des lignes existantes (les TGV Quimper Paris en 3h continueront-ils de s'arréter à Rosporden et même à Quimperlé ?).

Et, c'est, bien sûr, comme toujours dans ce processus, aux plus démunis que s'attaquent de fait les pouvoirs publics. Comment acheter un billet de train si vous n'avez pas les moyens d'avoir internet ou un voiture ?

La rentabilité ne peut pas être mesurée seulement à l'aune financière par des décideurs qui se revendiqueraient du socialisme et de l'écologie. Ils se doivent de réfléchir en terme de justice sociale et de bénéfices environnementaux.

La solidarité, la cohésion du pays et la réponse aux défis du futur sont à ces conditions.

On avait cru comprendre en mai 2012 que tel était le programme du nouveau président. On s'était lourdement trompés

Nous appelons les associations Concarnoises à rejoindre A Bâbord Toute! pour s'opposer à cette nouvelle étape de détricotage du tissu social de notre ville.

 

Christian écrit :

Atouts, Attraction ! Ou est la cohérence ?

On se gargarise de superlatifs autour des labels « Ville bleu » , « Ville d'arts et d'histoire » et autre distinction « Prix énergie citoyenne »...

Bien,mais... Bien mais ne nous égarons pas . Regardons en face les réalités concrètes malmenées du temps présent . Elles sont moins reluisantes que ces vernis :

c'est au détricotage de ce qui assure la pérennité et les possibilités de nouveaux élans pour l'intérêt général que nous assistons .

Quoi ? Le Service public du rail, de l'accès au transport ferroviaire dynamisé n'aurait plus d'avenir dans le CC de ce siècle ? Un CC qui s'urbanise au seul gré du court terme spéculatif . Cherchons la faute , voir l'incohérence.

 

Aujourd’hui, on en est à un affichage : La gare c'est ringard.

Eh bien, n'en déplaise aux modernistes du pragmatisme sur-numérisé devant lesquels le citoyen devrait se prosterner, nous défendons le point de vue selon lequel notre bien commun doit primer. Ce bien commun,c'est avant tout l'humain, le rapport humain, la relation humaine...

Notre bien commun, c'est ce qui sert à l'épanouissement de tous, et qui sert au développement du territoire.

 

La soumission de leur gestion à la techno-structure et aux logiques de l'intérêt financier ici mis en ligne, tourne le dos à ce bien commun auquel la population est attachée.

C'est dans cet esprit,qu'a propos de l'indispensable attelage Concarneau-réseau ferré, nous soutenons les demandes des personnels et des usagés que soit reconsidéré l'annonce de fermeture du guichet gare. Une gare qui doit demeurée entité SNCF.

D'ailleurs,au delà, la configuration des espaces gare doit être globalement repensée, avec maintien et valorisation des bâtiments SNCF actuels.

 

Comme pour le port, comme pour les services de la ville à la population, comme pour l'attention à la santé, autre que son cynique indicateur de surmortalité évoqué la semaine dernière, comme pour l'école et bien d'autres éléments de nos vécus, c'est de vitalités dont il faut s'occuper...

S'en éloigner, ou les négliger, c'est mépriser la vocation du service public que

l'assemblée municipale doit incarner.

Quelque part, l'exigence de reconsidérer l'annonce faite, est tout simplement de bon sens.

 

Dominique écrit :

Je suis passée à Rosporden cet après midi pour acheter un billet.

La gare est en travaux , et la borne permettant de retirer les billets achetés sur Internet qui était défectueuse depuis plusieurs mois ne sera pas réinstallée, aux dires de l'agent présente au guichet.

Ce qui veut dire que vous pouvez vous retrouver en infraction après avoir acheté votre billet sur Internet et avoir choisi l'option "retirer à une borne dans votre gare" (Ceci m'est arrivée récemment dans le train et j'ai eu toute les peines du monde à accéder au TGV en gare de Rennes) . Voilà pour le "service public" !

gare SNCF
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
L'accueil CAF de Concarneau est devenu plus compliqué depuis plus d'un an : il faut appeler un numéro surtaxé pour prendre rendez-vous.<br /> L'accueil Sécu, vient de se restreindre, il y a un mois : après 10h, il faut aussi appeler pour prendre rendez-vous.
Répondre