notre AG du 25 janvier

Publié le par ABABORDTOUTE

On commence par un calendrier :

Prochaine AG le 1er février à 9h30 à l'abri du marin pour établir le texte du « journal de campagne » et faire le point sur les distributions de tracts.

Nous aurons encore une semaine pour finaliser ce document qui sera confié à la graphiste le 10 février

Réunion indispensable pour tous les candidat(e)s le 3 février à 19h30 au bar du CAC afin d'établir la liste définitive

Rendez vous pour tous ceux qui figurent sur la liste le dimanche 9 février à 14h30 à l'abri du marin : photos (et conférence de presse ??)

La photographe propose deux lieux au choix pour faire nos photos :

- devant l'abri du marin

- la cascade de Kerandon ( ce qui serait hautement symbolique de nos engagements !)


Et voici les infos concernant les dernières commissions qui se sont réunies

Commission jeunesse

  • échange entre quelques jeunes accompagnés de Véro, Marie Hélène, Michel, Marie France
    En premier lieu, il y a méconnaissance des dispositifs d'aide aux jeunes, manque d'information visible et lisible pour eux.

  • L'espace jeunes n'est fréquenté que par 10% , certains croient que c'est réservé aux "petits" ou aux jeunes de Kerandon

  • Pôle emploi, trop loin, ne savent pas qu'il existe la mission locale de 16 à 26 ans , les démarches sont de + en + complexes , ils ont l'impression que personne n'est présent pour les y aider.

  • Les jeunes aimeraient avoir plus de lieux en accès libre, pour se réunir, pour faire de la musique, pour faire du sport sans être inscrit dans un club ( skate park fermé trop tôt)

  • problèmes de logements : pas facile de trouver des colocations à CC
    transports : ils n'aiment pas prendre le bus, cela manque d'abribus, en revanche le soir il n'y a rien pour aller au cinéma par exemple.

Propositions: 

  • recenser les entreprises locales qui acceptent les jeunes stagiaires ( Marine et J. Christophe disent que l'IUT de Quimper fait cela )

  • s'appuyer sur les mairies de quartier pour des permanences de démarches et de services publics. Le fait de vouloir regrouper les services publics en un même lieu ne dispense pas de faire une info diffuse, décentralisée et ciblée  ( Dom parle de l'exemple de l'e-bus CCA qui se déplace là où sont les gens ) : le but étant de remettre du lien humain et de l'harmonie dans les relations entre les gens et les services

  • améliorer la diffusion  de l'info en allant à la rencontre des jeunes là où ils sont ( y compris dans la rue)

  • les membres de la commission vont également rencontrer les directions d'école pour faire des propositions sur la vie scolaire


  • Commission écologie

  • Anticiper l'accroissement considérable et prévisible des prix de l'énergie et des transports

  • Gestion du territoire : préservation des terres agricoles  et productrices d'alimentation ( de préférence bio, mais l'important est tout d'abord la proximité entre les lieux de production et de consommation)

  • revoir le PLU pour limiter l'extension urbaine, redensifier et favoriser la mixité

  • Habitat et énergie: chercher des solutions à  la précarité énergétique, créer une service d'accueil pour accompagner la mobilisation des aides existantes dans le domaine de l'amélioration de l'habitat

  • bilan énergétique et rénovation des bâtiments de la ville

  • économie d'énergies : éclairage public, production d'énergies renouvelables ( à étudier. Le schéma éolien de CCA ayant été balayé en 2011), micro centrales au biogaz

  • Eau : préservation des milieux aquatiques littoraux et rivières, maîtrise foncière sur les zones naturelles sensibles, schéma des eaux pluviales.

  • Retour en régie municipale du service d'assainissement

  • tourisme et développement local : le tourisme ne doit pas seulement bénéficier au commerce, mais aussi à de nouveaux emplois non délocalisables ( tourisme social UNAT - auberge de jeunesse) et à une autre utilisation de l'espace Concarnois, en matière d'urbanisme, de culture, des projet sur le Port.

 

       Commission culture :

  • la culture doit se décentraliser dans les quartiers et pas seulement se jouer dans des lieux dédiés, même si les dits lieux se doivent d'être suffisamment bien équipés pour les normes actuelles en matière de tournées de spectacles.

  • Nécessité d'avoir de vrais lieux de création sur place , c'est à dire ne pas faire de la politique culturelle une "consommation" de spectacles ou de produits finis et conçus ailleurs, les ressources artistiques existent aussi sur place, et cela crée de l'emploi !

  • Importance du partenariat entre ville et associations

  • Nécessité d'un nouvel équipement (la bibliothèque n'est d'ailleurs plus aux normes pour une ville de notre importance) : médiathèque, école de musique, salle de spectacle moyenne jauge

  • le CAC ? faut il le garder ou le détruire ? les avis sont partagés :  pourquoi pas des logements sociaux face à la mer si on le détruit, sinon, il peut accueillir des manifestations associatives ou privées qui nécessitent de l'espace mais avec un matériel plus léger en terme de son et lumière (lotos, congrès, salons, conférences, représentations scolaires, etc... ) pourquoi pas pour les jeunes qui cherchent des lieux libres pour se réunir etc..

  • Philippe dit qu'il est important de penser à la revitalisation du bourg de Beuzec qui ne dispose d'aucun équipement.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article