Une autre politique économique est possible, localement aussi

Publié le par ABABORDTOUTE

L'illusion d'une croissance sans limite a été la ligne d'horizon des politiques énomiques des Etats libéraux et socio-libéraux depuis plusieurs décennies. De plus en plus d'économistes réagissent, pointant l'augmentation des inégalités au sein de chaque Etat, et entre les pays, et l'augmentation du chômage. Des solutions nouvelles sont à trouver, non pour relancer la croissance, mais pour partager les richesses et le travail.

Ce sujet nous intéresse, parce que la gestion de la commune peut largement s'inspirer de ces idées pour conduire l'action communale (la ville étant un des employeurs les plus importants), et pour décider de ses investissements futurs, en fonction d'une politique axée prioritairement sur le social, sur la démocratie participative, et sur l'écologie.

Nous avons voulu mettre en valeur l'article suivant, paru dans Ouest-France du 9 janvier dernier, et qui donne le point de vue d'un professeur d'économie à Rennes, spécialiste de la comparaison des systèmes économiques en Europe et au Japon.

 

illusion-croissance-perpetuelle.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Chers blogueurs ABtistes,<br /> <br /> <br /> Super article qui va totalement dans le sens de notre pensée socio-politique.<br /> <br /> <br /> MAIS j'espère (pour ceux qui lisent le O-F) que vous avez noté que le lendemain paraissait un article qui "contredisait" (?) cet écrit et qui nous expliquait que pour l'instant NOUS NE POUVIONS<br /> NOUS PASSER de la croissance.<br /> <br /> <br /> Or, je vous rappelle une donnée psycho(sociologique) : on  se souvient souvent (toujours ?) de la dernière pensée/information énoncée. Raison pour laquelle des intervenants (quelque soit le<br /> thème du débat) préfère (ou exige  ) de parler en dernier.<br /> <br /> <br /> Connivence ou duplicité (pléonasme ?) ?<br /> <br /> <br /> Pour appuyer mon propos je vous incite à revoir l'article (du même quotidien) sur les différents blogs de la campagne municipale à Concarneau. De nombreuses lignes sur celui de Mr Fidelin et Mme<br /> Le Meur, etc... RIEN sur le notre ! Par contre la journaliste (D. J. ?) y met le sien. Quel intérêt ? Je ne ceux pas croire qu'elle se propose (citoyenneté et équité obligent) d'aider les<br /> électeurs dans leur choix !<br /> <br /> <br /> A bon lecteur, salut<br /> <br /> <br /> Marc<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre